Un indien dans la ville de Boise pour le Jaialdi !

Un indien dans la ville de Boise pour le Jaialdi !

Lors d’un déplacement dans la ville de Boise – Idaho en juillet 2005, je participais au fameux Jaialdi qui se déroule là-bas tous les 5 ans.

Le Jaialdi ? c’est l’équivalent du Herri Urrats chez nous, les basques des Etats Unis, du Canada, du Mexique, Argentine et Australie s’y retrouvent tous les 5 ans pendant une semaine, pour y faire la fête certes, mais aussi pour y assister à des conférences, assister à des représentations de musique ou dance ou tout simplement par curiosité. Depuis 2010, les basques d’Euskal Herria s’y rendent également en plus grand nombre. Le prochain se déroulera en 2020.

 

 

   

Et donc, pour revenir à cette anecdote au titre si particulier, c’était la première fois de ma vie, que je traversais l’Atlantique, et j’arrive là, au milieu des basques à Boise, dans le quartier Basque de la ville. Je me rends dans une Stade ou certaines activités sont réalisées. Et là, je croise un indien, qui sort d’une réserve non loin de là, le visage brûlé par le soleil, des vêtements traditionnels et la plume dans les cheveux, avec sa petite amie, indienne elle aussi…  Stupeur, pour moi.. woaw, un indien, le gosse en moi ressort, je cherche le cowboy aussi…  je m’approche de lui comme un gosse devant un premier western qu’il regarderait. Il me dévisage, tellement discret j’étais aussi… et remarque le logo sur la chemise que je portais, dont je tairais la marque ici. Et là, il me tape sur l’épaule et me sort : « zer moduz ? »…  j’étais scotché… un indien qui me parle en euskara..

Je ne sais pas pourquoi, je lui demande en anglais, « attends, j’ai loupé un wagon là, c’est quoi ton histoire ? ».. Il me répondit en anglais : ma grand mère est née à Bilbao, elle est venue vivre ici où elle a épousé mon grand père, indien. Et c’est ma grand mère qui nous a appris à mes frères et sœurs et moi, l’Euskara.

Et il se remet à me parler en Euskara… ce qui était bizarre dans son langage, c’est que je comprenais le sens de tous les mots, mais que la phrase, ne voulait rien dire… jusqu’à ce que je comprenne, et le poil sur mes bras s’hérissèrent, il me parlait Euskara comme il parlait indien… par image et métaphores… C’était son euskara courant.  C’est ainsi qu’il a fallu que je fasse plus de 10 000km pour comprendre que l’Euskara que nous parlons aujourd’hui, n’est pas celui que nous parlions il y a 100 ans… et que dans 100 ans, celui que nous parlerons ne sera plus celui d’aujourd’hui, mais peut être le sien..

Saviez vous cependant que le maire de Boise, Dave Bietter, est un basque euskaldun ? Il fit un buzz en 2008 au moment des élections présidentielles américaines, avec la vidéo ci-dessous :

Saviez vous également que notre marque Hitza hitz est présente dans la boutique du Basque Museum de Boise ?