Mauvaise foi et fierté vous avez dit ? de Boise à Bilbao

Anecdote personnelle : Boise – Idaho – juillet 2005 tout commence pendant le Jaialdi.

Alors que pour mon premier voyage aux Etats Unis, je découvrais le fameux Jaialdi. J’y faisais la connaissance de Iban et Abe, un couple de Gatika en Biscaye venu pour faire la fête et y revoir des membres de sa famille, installés à Nampa. Lui fière de rencontrer un Euskaldun d’Iparralde, ne me lâcha quasiment pas durant la durée de mon séjour.

A mon retour en Euskal Herria, il m’envoya une invitation pour aller fêter avec lui (sans sa compagne) la « Santo Tomas » de Bilbao, le 21 décembre 2005.. L’origine de cette fête daterait du XIVème siècle, cependant cette fête est célébrée de manière ininterrompue depuis le milieu du XIXème siècle.

Je m’y rendis donc, et comme il était très fière, il me présenta à tous ses amis… Il faut savoir une chose, en Biscaye, quand on sort… on parle l’euskara biscayen, et pas le batua (basque unifié)… donc un de ses amis, encore plus fière que Iban me disait pendant toute la soirée (geuk, geuk, geuk eta geuk.. nous, nous, nous et nous en Biscayen… en iparralde on dit Guk et pas Geuk)… la fierté biscayenne on m’en avait parlé… je l’ai vécue… 

Au bout d’un moment, mauvaise foi oblige, je finis par lui sortir… « vous en Biscaye… vous êtes le nombril du Pays Basque !!! mais vous oubliez que nous en Iparralde…   on est la tête!! »… Iban a doré… son amis moins….