Gorka Robles Arangiz, un bel ambassadeur de Hitza Hitz

Gorka est issu d’une famille d’artistes et de personnes engagées dans la reconnaissance de l’identité et la culture basque.

Présentation rapide de la famille, son grand père n’était autre que Manu Robles Arangis, grande figure du monde syndical Basque, exilé en Argentine, puis à Tarbes. Pendant la seconde guerre mondiale, il fut membre du réseau de résistance Alsace-Lorraine, et fut décoré pour ses actes par le Général De Gaulle et Eisenhower.

Manu Robles eu 11 enfants, dont Estitxu, le rossignol de Briscous comme l’appelait Jacques Chancel, Ugutz humoriste et le conteur d’histoires, Irkus qui fut peintre, chanteur et acteur… bref une famille où on avait pas besoin de justifier sa basquitude, car c’était l’essence même de cette famille.

Gorka, je l’ai toujours entendu chanter, dans des répertoires bien différents, d’abord avec sa sœur.. Naia Robles Arangiz, une des plus belles voix féminines du Pays Basque, puis avec de nombreux groupes, comme déjà en 1985, dans le groupe Aritzak, où il chantait avec Naia, Koldo (son autre frère) et leur père Iker. Plus récemment dans le groupe Mundo Nuevo, où interprétait des chants argentins. Il a une phrase pour qualifier l’esprit de ce groupe.. « tu sais, les argentins se revendiquent meilleurs du monde dans tout… donc nous, on est le meilleur groupe Argentin de l’étranger du monde».. Plus récemment, il vient de sortir son premier album solo « azken hatza » chez Agorila, et dans un registre bien différent… il a réussi le pari de faire un album pop-rock..et franchement, à Hitza Hitz …on adore..

Ici, un petit extrait de la présentation lors d’un showcase à Bayonne le 16 Novembre 2018.